Se soigner avec les capsules de Lianhua Qingwen

Covid, Grippe: se soigner avec les capsules de Lianhua Qingwen

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Phytothérapie
  • Post comments:0 commentaire
  • Post last modified:5 mars 2022
Elise
Suivez moi

Bon ça a pas loupé en ce début d’année j’ai moi aussi attrapé le Covid. En même temps, difficile d’y échapper : tout le monde l’a plus ou moins attrapé 🙃 Comme je me trouve actuellement à l’île Maurice, après avoir passé plusieurs semaines en France, mon conjoint m’a ramené des capsules de Lianhua Qinqwen de la pharmacie du coin.

Je dois vous avouer qu’en voyant la boite : je n’étais pas très rassurée car je n’avais jamais entendu parlé de ce remède. Mais, pour lever ce doute, je me suis quand même intéressée aux ingrédients que contient le Lianhua Qingwen. Il est appelé aussi le LHQW. J’avoue avoir été surprise. Je vous raconte tout ici !

Un traitement issu de la médecine chinoise traditionnelle

Le Lianhua Quingwen est un traitement qui existe déjà depuis plusieurs dizaines d’années. Il a été surtout popularisé à l’époque du SRAS, au début des années 2000. Il s’agit d’un médicament chinois inspiré d’un manuel médical écrit il y a près de 1 800 ans qui est devenu extrêmement populaire en Chine et ailleurs.

Chaque capsule est composée de 13 herbes basées sur les prescriptions écrites sous la dynastie Han (206 avant JC -220 Après JC) et développées en 2003 pour traiter le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Dans cette étude publiée en 2021, les expériences analysées ont démontré que le Lianhua Qingwen présentait des avantages pour lutter contre la COVID-19. De manière impressionnante, le LHQW, en complément avec un traitement conventionnel pourrait améliorer considérablement les patients COVID-19 en tant que stratégie synergique. C’est d’ailleurs l’un des grands principes de la médecine chinoise : la synergie des plantes entre elles créent les remèdes.

La médecine chinoise fonctionne avec des formules mélangeant plusieurs plantes. Ainsi, elle crée une synergie de différentes plantes ayant des propriétés similaires comme c’est le cas pour le Lianhua Qingwen. C’est d’ailleurs une manière de minimiser d’éventuels effets secondaires avec une seule plante absorbée en trop grande quantité.

Quels sont les effets du Lianhua Qingwen (LHQW) ?

Il a été prouvé que le Lianhua Qingwen, dans cette autre étude, a l’effet curatif d‘un antivirus à large spectre, antibactérien, antipyrétique et anti-inflammatoire, réduisant la toux et l’expectoration. Il intervient dans la régulation immunitaire et ainsi sur le système respiratoire . En résumé, les résultats menés obtenus permettent d’affirmer que le Lianhua Qingwen a une efficacité significative pour améliorer les symptômes cliniques du Covid et réduire l’apparition d’un état grave ou critique. Cela dit, ces études (je vous mets les sources en bas de cet article) sont la plupart du temps réalisées sur un panel assez peu élevé. Et elles sont réalisées sur du court terme (2 semaines). Il serait intéressant de poursuivre ces études sur un panel plus large et par exemple, sur les personnes atteintes du Covid long.

Accélère la récupération en cas de symptômes légers du Covid

Même si les institutions officielles ne reconnaissent pas ce traitement comme un véritable médicament permettant de guérir de la COVID, les personnes qui l’utilisent pour se soigner ont pour la plupart récupéré plus rapidement.

Et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé chez moi. J’ai refait un test 5 jours après : j’étais négative. Peut-être que vous allez me dire que je ne connaissais pas le jour exact de ma contamination. Et que ce n’est qu’un pur hasard. Oui c’est vrai. Mais pour vous résumer : j’ai été vraiment pas bien juste une journée (le lendemain de mon test). Les suivantes, ce qui m’a sembler finalement le plus difficile, c’était de ne pas sortir de la maison 😂 !

Par contre effectivement si vous commencez à avoir des symptômes plus sérieux que ceux que j’ai rencontrés, il reste évident que la médecine conventionnelle aura d’avantage de réponses.

Quelle est la composition du Lianhua Qingwen ?

Le Lianhua Qingwen comprend l’ancienne prescription de médecine chinoise « Yin Qiao San » et la décoction « Ma Xing Shi Gan ». Sa formule est composée de 13 composants végétaux :

  • Forsythia Fructus : plante dont on utilise le fruit pour ses vertus anti-inflammatoires. Très utilisée en médecine chinoise, ce fruit intervient pour soigner la bronchiolite, l’amygdalite, les maux de gorge, la fièvre, les vomissements, les maladies cardiaques, le VIH/SIDA, la gonorrhée, les états inflammatoires en général.
  • Lonicerae Japonicae Flos, ou chèvrefeuille japonnais. Cette plante a des effets antifongiques et antibactériens mais aussi anti-inflammatoires. Elle va également intervenir dans la régulation du système immunitaire.
  • Ephedrae Herba : la médecine traditionnelle chinoise utilise les propriétés stimulantes et bronchodilatatrices de cette plante depuis plusieurs millénaires. Elle fait partie des 365 remèdes du Shen nung pen Ts’ao king. L’éphédrine stimule le système nerveux central, surtout utilisé comme décongestionnant nasal et en traitement de l’asthme. Prise par un sportif en dehors d’indications thérapeutiques, l’éphédra est considérée comme énergisante.
  • Armeniacae Semen Amarum : on récupère les graines de cette plante qui ressemblent à des amandes (amères également!). Ces petits fruits sont ensuite séchés et réduits en poudre. Ils interviennent lors des infections aiguës des voies respiratoires inférieures et l’asthme, en raison de ses activités expectorantes et antiasthmatiques.
  • Gypsum Fibrosum : traditionnellement utilisé dans le traitement des maladies fébriles et il a récemment été démontré qu’il avait un effet anti-inflammatoire.
  • Isatidis Radix : utilisé ses effets antiviraux et anti-inflammatoires depuis des milliers d’années. Il possède la propriété de pouvoir tuer le virus de la grippe. Il pourrait donc s’attaquer à celui du Covid cela nous arrangerait bien. On peut le considérer comme un antiviral à large spectre.
  • Dryopteridis Crassirhizomatis Rhizoma : peu d’études sur cette sorte de fougère. Elle est réputée pour son action antibactérienne et antiparasitaire.
  • Le menthol, obtenu par extraction à partir de l‘huile essentielle de menthe poivrée ou d’autres huiles essentielles de menthe. Soigne les maux de tête et dégage les voies respiratoires.
  • Houttuyniae Herba, ou « herbe à poivre ». Cette herbe a de larges propriétés : immunostimulante, anti-inflammatoire, diurétique , antalgique , hémostatique . Utilisation moderne pour traiter la pneumonie, la bronchite, la colite , les infections des voies urogénitales, les maladies respiratoires obstructives chroniques et par voie topique pour traiter l’ herpès simplex ; action antibiotique et antivirale. Rien que ça !
  • Pogostemonis Herba : utilisée depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise pour le traitement des troubles inflammatoires. Plus connue sous le nom de Patchouli. J’ai d’ailleurs écrit un article sur ses vertus 🙂
  • Rhei Radix Rhizoma. En médecine chinoise, on utilise le rhizome (tige souterraine dotée de racines et qui se termine par un bourgeon, comme pour l’oignon par exemple) et les racines de rhubarbe pour ses effets purgatifs. En gros : il vous nettoie de l’intérieur.
  • Rhodiolae Crenulatae (Radhiola) : permet une bonne oxygénation et donc une bonne respiration :). Cette plante stimule la résistance du corps aux facteurs de stress physiques. Les gens utilisent la rhodiola pour la fatigue , l’anxiété , la dépression , le stress.  
  • Glycyrrhizae Radix : ou « réglisse chinoise ». Elle permet de mieux respirer, intervient en cas d’insuffisance pulmonaire. C’est une plante spécialisée dans les maladies auto-imunes. On la retrouve très souvent dans les compositions de médecine chinoise car elle harmonise d’autres herbes. Elle réduit les effets néfastes d’autres herbes.

Ces plantes sont toutes inscrites dans la pharmacopée chinoise. Elles sont sélectionnées dans la formule du Lianhua Qingwen car elle sont principalement impliquées dans l’activité antivirale et la régulation de la réponse inflammatoire ainsi que la fonction immunitaire. Elles créent une synergie entre elles qui est vraiment efficace pour lutter contre les états grippaux. C’est pourquoi de nombreuses personnes atteintes du Covid se sont mis à consommer ce produit et il est de plus en plus populaire en Asie et en Afrique. C’est une alternative de la phytothérapie chinoise que je recommande.

Je vous mets en photo la liste des ingrédients qui apparait sur la boite :

Ingrédients Lianhua Qingwen Capsules

Pour terminer, cette liste n’est pas très vendeuse, ni ne parait complète. La ou je m’interroge c’est par exemple sur la composition des capsules utilisées. A mon avis elles ne sont pas adaptées dans le cadre d’un régime végétarien mais je ne peux pas en être certaine. Ce traitement n’est pas encore disponible à la vente en France au jour ou j’écris cet article.

Voilà vous savez tout sur ce remède !

A bientôt

Elise

Sources : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fphar.2021.717652/full https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0965229921000959

https://journals.lww.com/md-journal/Fulltext/2021/01150/Traditional_Chinese_medicine_Lianhua_Qingwen_for.80.aspx

https://www.hindawi.com/journals/ecam/2021/7962630/

Laisser un commentaire

Elise

Passionnée d'aromathérapie, de cuisine végétarienne et bio, je vous propose ici mes astuces du quotidien qui tournent autour du bien être, à travers des alternatives économiques, écologiques et faciles pour être bien au naturel, tout en respectant notre santé!. N'hésitez pas à me contacter pour toutes questions : elise@actubio.fr