Plantes dépolluantes : un effet marketing ?

Plantes dépolluantes : un effet marketing ?

Avec notre gazinière, notre four à micro-ondes, la peinture sur nos murs, les produits ménagers, la cigarette, l’encens, nos cosmétiques etc…notre intérieur est très pollué, souvent même plus que l’air extérieur. On retrouve de nombreux composés organiques volatils (COV) dans l’air ambiant de nos maisons (tels que l’Ammoniac, le Benzène Formaldéhyde Monoxyde de carbone Pentachlorophénol, Toluène, Trichloréthylène, Xylène). Ces COV sont irritants et sont cancérigènes à la longue.  La première chose à laquelle j’ai pensé en me renseignant sur toute cette pollution intérieure c’est mettre des plantes dépolluantes partout chez moi. Apparemment il suffirait de mettre une plante dépolluante (cactus, ficus, fougères, aloé vera) par pièce de 10 m2 pour assainir notre air…Ça tombe bien j’adore les plantes !

Les plantes dépolluantes: info ou intox?

En me renseignant de plus près, je me suis aperçue que ces histoires de plantes dépolluantes sont en fait des arguments « marketing »mis en avant pour vendre des plantes aux vertus magiques…Bref grande déception… En effet, en y réfléchissant…comment une plante à elle seule pourrait capter la fumée toxique d’une cigarette ?

Comment un simple cactus pourrait réduire de manière considérable les ondes électromagnétiques émises par mon ordinateur? Je ne remets pas en question le mécanisme de la plante qui à travers ses feuilles capte l’air et émet ensuite du Co2 nettement plus sain que ce qu’elle a absorbé auparavant (par un phénomène d’échange gazeux). Toutefois, la plante capte les substances polluantes de manière trop négligeable pour que son effet soit réel sur l’air que nous respirons. Entre capter l’air et dépolluer une pièce, il y a un grand gap !

De plus, il faut savoir que ce n’est  pas la plante elle-même qui capte le plus de polluants, mais son support, c’est-à-dire la terre. Les micro-organismes qui vivent dans la terre, en particulier certaines bactéries métabolisent les molécules toxiques. Or la quantité de terre présente dans des plantes en pot est trop infime pour obtenir un effet dépolluant notoire dans nos maisons. Ou alors il faudrait transformer nos intérieurs en véritable jungle de Tarzan. En effet, d’après les personnes qui ont lancé des analyses sur les plantes dépolluantes : il faudrait environ 100 plantes au m2 pour améliorer significativement la qualité de l’air. Autant vous dire que vous n’aurez plus votre lit. Ni votre TV ni plus rien d’ailleurs dans votre appartement que des plantes 🙂

A lire aussi  Retrouvez les fruits et légumes de juillet

Comment dépolluer son intérieur?

La seule solution finalement pour dépolluer son intérieur c’est d’aérer quotidiennement les pièces de sa maison, limiter les appareils émettant des ondes, utiliser des produits respectueux de l’environnement comme la peinture à la chaux (je ferai un article à ce sujet prochainement).

Notez toutefois que même si une plante n’a pas la capacité à elle seule de dépolluer un intérieur, sa présence apporte sérénité et bien-être : s’en priver serait donc bien dommage 😉

A bientôt,

Elise

Plantes dépolluantes  : info ou intox, La vérité
Plantes dépolluantes : info ou intox?
Elise
Suivez moi

Laisser un commentaire